mardi 28 janvier 2014

Paris Déco Off #1 : brunch et conférence chez de Gournay

Pour cette journée spéciale blogueurs le rendez-vous était donné dans une prestigieuse
 adresse au 15 rue des Saint pères dans la Maison De Gournay.

Le thème de cette conférence reprenait celui de cette 5ème édition du Paris Déco Off à 
savoir la Main, outil initial de toute création ....
 C'est la journaliste Florence Halimi du Figaro Magazine qui a animé ce débat.

Les personnes présentes étaient :

 * Marie-Gabrielle Boyer et Claud de Gournay de la Maison de Gournay
* Nathalie Grandjean de la Maison Manuel Canovas
* Martine Urbanczyk de la Maison Holland&Sherry
* Bruno Moinard, architecte d'intérieur Bruno Moinard Edition 
* Patrick Frey et Dorothée Demey de la Maison Pierre Frey
* Marco Vieregge de la Maison Nya Nordiska
* Véronique Sonnier de la Maison Elitis
* Alain Camilleri, Le Club Masters of Linen
et
Sylvie Adigard, journaliste de Télé matin, France 2 



Florence Halimi, a posé la même question à chaque participant, à savoir si le dessin 
était important à leurs yeux et si toute création partait d'un dessin.

Il est évident que la plupart commence par le dessin pour visualiser une idée.

Pour Bruno Moinard, tout part du dessin mais souvent le produit fini, ne ressemble pas 
à celui-ci. Dans, son travail de créateur de mobilier il fait appel à un certain nombre d'artisans et chacun donne son idée au passage, ce qui fait que le produit évolue sans cesse. 
Le dessin est un aller/retour.

Chez Elitis, le dessin est très important, c'est un langage universel, tout le monde le comprend.
Le dessin a même quelque chose de magique, pas besoin de mots.

Pour Patrick Frey, l'oeil est aussi important que la main, les sens sont développés. Il y a une alchimie entre tous les sens qui permet à la fin de créer comme en cuisine une recette, en assemblant toutes les idées.

Pour Claud de Gournay, presque tout est réalisé à la main, il est donc évident que la main a une très grande dans cette maison. A l'origine l'entreprise a été crée pour réaliser des "chinoiseries".
Le dessin est très important. Chez eux, ils essaient de comprendre d'anciens dessins pour pouvoir les reproduire et les faire évoluer. 

Pour sa part, Sylvie Adigard a insisté sur le fait que tous ces créateurs et artisans qui agissent en amont ( tissage, coloriste ....) avaient un savoir faire important et qu'il faut absolument le pérenniser. Pour cela, il faut que "la jeune génération" ose pousser les portes de ces grandes maisons pour s'imprégner de tout ce savoir faire. Il faut éduquer et sensibiliser cette génération au beau, à la qualité. Il faut faire entrer ce luxe par petites touches dans leur intérieur. Cela peut se faire en commençant par l'achat d'un coussin, d'un plaid, d'un papier peint pour un pan de mur ou encore un tissu pour recouvrir un ancien fauteuil. 

Il faut savoir que la plupart des ces grandes maisons sont ouvertes au grand public ....
alors entrez ... !



 Bruno Moinard ( en costume foncé ), Sylvie Adigard, Carole Locatelli et Hughes Charuit  
( debout, organisateurs de l'évènement ) et Patrick Frey.

 Claud de Gournay ( pull bleu ), Martine Urbanczyk, Florence Halimi ( pull noir )

Nathalie Grandjean, Alain Camilleri, Bruno Moinard

Marco Vieregge 


La Maison de Gournay, d'origine anglaise possède une collection de papier peint
peints à la main par différents artistes que l'on peut assimiler à de véritables chefs d'oeuvre.
J'ai en effet été séduite par les décors de ces papiers peints aussi précieux que le papier de soie ....

 Claud Cecil de Gournay voulait restaurer et compléter d'anciens panneaux de chinoiseries qui se situaient dans sa maison familiale. Pendant ses recherches, il s'est aperçu que cette méthode était ancestrale et typique des pays d'Orient. Il est remonté aux sources de ces chefs d'oeuvres et a trouvé des artistes, à l'ouest de Shanghai, capables de perpétuer cet art.

Je n'ose pas vraiment vous parler de prix.
Mais on peut toujours se faire un superbe cadeau en s'offrant un panneau pour habiller
un pan de mur derrière un canapé que l'on veut mettre en valeur ou en tête de lit ...
Alors, n'hésitez pas à entrer dans ce fabuleux show-room
et ouvrez bien vos yeux pour découvrir toutes ces beautés.







Pour l'occasion du Paris Déco Off, une artiste partage son savoir faire, 
très, très impressionnant.




Jessica du blog The foxtrotter avec un des sublimes chapeaux distribués
 par les participants de cette 5ème édition du Paris Déco Off.
Parmi les blogueurs présents, je peux vous citer Céline Frenchy Fancy, Isabelle La minute déco, Juliana Découvrir design, Peter The blog déco, Amélie Atelier azimuté ... 


Photos Atelier rue verte


Vous pouvez me suivre sur ma page Facebook.
Contact atelierrueverte@orange.fr

4 commentaires:

  1. Très bon à savoir, ce que j'ai remarqué: les murs sont véritablement sublimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement un travail vraiment minutieux avec un savoir faire unique ... le rendu est sublime !

      Supprimer
  2. Mais quel travail, cela devait être passionnant
    Que du beau monde
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très intéressant et enrichissant... Effectivement les créateurs sont des personnes passionnées par leur travail ,bises Sylvie

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...